studio-mozart.com
Image default
Musique

Musique | Quelle musique choisir pour faire du sport ou travailler ?


À midi le 17 mars 2020 commençaient les premières mesures sanitaires pour endiguer la pandémie de Covid-19. Les déplacements sont restreints, les espaces publics et professionnels en intérieurs sont fermés. La pratique d’un télétravail imposé s’est répandue presque instantanément dans tout l’hexagone. Près d’une personne sur 2 a travaillé depuis son domicile au moins une heure par semaine durant les quatre premières semaines de confinement alors que seulement 3% des salariés français déclaraient pratiquer le télétravail il y a 4 ans.

Travailler depuis le domicile semble permettre de préserver du temps, de l’énergie et de l’argent, puisqu’il n’y a pas nécessité de se déplacer. Cependant, en télétravail, nos activités sont plurielles et se mélangent dans un même lieu. Ainsi, nous faisons face à l’affaiblissement des frontières entre vie professionnelle et vie privée, difficulté non négligeable à laquelle nous n’étions pas préparés.

La pratique du télétravail a des avantages et lorsqu’il est efficient, son organisation spatio-temporelle permet un partage équilibré des activités professionnelles et personnelles. Pour cela, l’aménagement de nos espaces privés est une obligation à laquelle il nous faut nous habituer car bien que le travail en bureau individuel soit l’option privilégiée par les travailleurs selon une étude menée par la Chaire Workplace Management de l’ESSEC Business School, la banalisation du télétravail post-Covid–19 gagne peu à peu du terrain. Comment parvenir à concilier nos différentes activités dans un seul et même lieu ?

Écouter de la musique fait partie de notre quotidien. Elle nous accompagne en moyenne 15 heures par semaine dans nos déplacements, nos activités physiques et de réflexions (par exemple durant nos heures d’études). Avec la démocratisation du télétravail, les transitions entre activités professionnelles et personnelles peuvent être difficiles. La musique peut offrir un environnement sensoriel augmenté permettant de nous aider à rythmer notre quotidien et accompagner nos activités physiques, de réflexions et nous rendre plus efficients dans leur réalisation.

De la musique pour faire du sport

Course à pied, musculation en salle ou yoga, autant d’activités physiques durant lesquelles l’utilisation de la musique est courante. Bien que l’on puisse deviner les effets psychologiques et ergogéniques (bénéfices au niveau de la performance et de l’endurance) de l’écoute musicale durant une activité physique, la connaissance des caractéristiques des musiques sélectionnées est essentielle pour garantir leur rôle de soutien en fonction des objectifs fixés. Nous vous proposons une revue des principaux critères à prendre en compte pour la sélection des musiques qui accompagneront au mieux la réalisation de vos activités physiques.

Le premier critère est le tempo, c’est-à-dire la vitesse de la musique. Nous avons observé que le coût attentionnel d’une activité physique, c’est-à-dire la fatigue liée à une forte mobilisation de notre concentration sur une tâche, était moins important lorsque des participants se synchronisaient avec un tempo de 120 bpm (beat per minute) plutôt qu’avec des tempos plus rapides ou plus lents. De plus, leurs mouvements étaient plus précis et plus stables. Pour un effet optimal de la musique sur l’effort physique, nous vous conseillons donc d’opter pour une musique d’environ 120 bpm.

Le deuxième critère important est la familiarité. Comparativement à une musique non familière, connaître une musique permet d’effectuer des mouvements plus précis durant l’activité physique. Connaître une musique c’est pouvoir prédire le déroulement de la mélodie et du rythme, rien de mieux pour synchroniser efficacement ses mouvements avec la chanson écoutée.

Enfin, l’agréabilité est le troisième critère à prendre en compte. Une musique agréable a des effets distracteurs indéniables. Notre attention va se focaliser sur une musique que l’on trouve agréable, ce qui a comme conséquence une certaine variabilité dans les mouvements effectués, en particulier pour les personnes âgées. Pour optimiser l’accompagnement d’une activité physique qui requière des mouvements précis, une musique modérément appréciée doit être privilégiée de façon à allouer plus d’attention à la tâche à effectuer.

La musique pendant la réflexion

En plus de nous accompagner dans nos activités physiques, la musique peut aussi être un soutien dans la réalisation de nos activités professionnelles ou de nos heures d’étude, celles pour lesquelles nous devons nous concentrer ou réfléchir. Des chercheurs se sont intéressés à la productivité de développeurs informaticiens volontaires pour écouter de la musique durant leur activité professionnelle. L’écoute de la musique a non seulement réduit le temps alloué aux activités professionnelles, mais elle a également augmenté la qualité de leur travail. Comme pour accompagner une activité physique, les musiques idéales pour soutenir une activité de réflexions regroupent un ensemble de critères précis.

Le premier critère important est l’absence de paroles. En effet, des musiques sans paroles doivent être privilégiées, notamment durant une activité de lecture : à cause de la charge verbale et sémantique qu’elles portent, les paroles ont un effet distracteur.

En plus d’être sans paroles, nous vous conseillons de choisir des musiques douces au tempo lent ou modérément rapide. L’intensité et le tempo jouent un rôle important dans le maintien de la concentration, des musiques au tempo trop rapide en plus d’un volume trop élevé, influencent négativement les capacités de concentration.

Quelques critères à respecter pour choisir les meilleures musiques pour nos activités physiques ou de réflexions.

Comme nous avons pu le voir, l’hétérogénéité des critères des musiques pour accompagner nos activités physiques et de réflexion est grande, et des études complémentaires à ce sujet sont attendues. Nous nous sommes intéressés aux habitudes musicales d’adultes francophones jeunes et âgés, 509 participants ont répondu à notre enquête en ligne. Les styles musicaux privilégiés (jazz, classique et ambiance) et rejetés (disco, métal, hard rock, techno) ne varient pas selon les âges, tout comme une certaine préférence pour l’absence de paroles.

Les adultes jeunes utilisent souvent la musique pour se concentrer et ils utilisent casques, écouteurs ou radio et enceintes pour écouter de la musique durant leurs activités de réflexions. À l’inverse, les adultes âgés écoutent rarement de la musique durant une telle activité, le matériel utilisé se cantonne très largement à la seule utilisation de radio ou d’enceintes. Enfin, indépendamment de l’âge, deux profils semblent se dessiner : les adultes jeunes et âgés qui écoutent des musiques exclusivement familières pour se concentrer, et ceux qui écoutent des musiques absolument inconnues.

Sur la base de ces premiers résultats, nous avons mené une autre étude à laquelle 111 adultes francophones ont participé. Une musique favorable pour la réalisation d’une activité de réflexion est une musique qui est perçue comme agréable et douce, qui nous ferait nous sentir calmes, détendus, attendris, bouleversés, inspirés et nostalgiques.

Notre étude a permis de comprendre plus spécifiquement l’importance du critère du style musical : il existe au sein même des styles musicaux privilégiés et rejetés des différences entre adultes jeunes et âgés. Alors que la musique classique Rêve d’Amour de Franz Lizst est considérée agréable et favorable par les deux populations, la musique classique Water Music de Georg Friedrich Haendel divise adultes jeunes et âgés. Une prochaine étude longitudinale sera menée auprès d’une soixantaine de participants adultes jeunes et âgés. Les volontaires réaliseront des tâches impliquant leur concentration avec des musiques qu’ils auront sélectionnées ou qui leur seront imposées. Cela permettra de mieux comprendre si nos choix sont effectivement les bons lorsqu’il s’agit de se créer un environnement favorable au travail.

Nos espaces de vie ne se limitent pas seulement à l’aménagement mobilier. Notre capacité à mener de façon efficiente les activités qui s’y déroulent est influencée par notre environnement, et notamment par l’ambiance musicale. Connaître les musiques idéales pour rythmer à la bonne mesure notre quotidien dans nos différentes activités repose sur des critères précis. Nous vous proposons deux playlists pour accompagner vos activités physiques et de réflexions ; elles sont disponibles sur les liens suivants.


Nous vous proposons deux playlists, l’une pour vos activités physiques, l’autre pour vous aider à vous concentrer et réfléchir.



Cet article est republié à partir de The Conversation sous licence Creative Commons.

Vous aimerez aussi

Musique | À la recherche du système Daft Punk

adrien

Musique | Comment la musicothérapie peut aider les enfants anxieux

adrien

Musique | Génération « Reine des Neiges » contre Génération Z

adrien

Musique | Charlie Watts, le batteur qui a mis du jazz dans le rock des Stones

adrien

Musique | Les Tri Yann font leur « Kénavo Tour » : conversation avec Jean‑Louis Jossic

adrien

Musique | Les arts et la culture sont essentiels et il faut poursuivre leur déconfinement

adrien