studio-mozart.com
Image default
Musique

Musique | Comment la musicothérapie peut aider les enfants anxieux


Parmi les jeunes âgés de 5 ans à 19 ans, près d’un sur huit souffre d’un problème de santé mentale, selon les estimations du NHS (National Health Service, au Royaume-Uni). Et dans bien des cas, il s’agit d’une forme d’anxiété.

Bien sûr, un certain niveau d’inquiétude peut être normal lors d’étapes de la vie comme un changement d’école ou un examen. Mais il arrive que l’anxiété affecte tous les aspects du quotidien.

La musicothérapie est un moyen efficace d’y faire face. Dans ce cadre, la musique devient le principal outil dont se sert le thérapeute pour entrer en contact avec le patient et travailler avec lui. Ce type d’approche a fait ses preuves pour traiter des enfants et des adolescents touchés par des troubles anxieux.

Activités variées

Après tout, nombreux sont les jeunes qui aiment écouter de la musique et les choix qu’ils font peuvent être étroitement liés à leur perception d’eux-mêmes et à leur identité. En période de stress, des travaux montrent que les adolescents savent de manière innée quel type de musique ils ont besoin d’écouter.

C’est aussi une forme de thérapie particulièrement souple. On sait que la passion d’un jeune pour telle chanson ou tel genre musical peut évoluer en fonction de la situation.

Une chanson comme Dancing with Our Hands Tied de Taylor Swift peut être perçue d’abord comme une chanson d’amour, puis de rupture, puis comme un hymne à la survie. Cela montre que les interactions avec la musique forment un ensemble complexe qui peut offrir un soutien dans des situations en constante évolution.

Lors d’une séance de musicothérapie, pour faire de la musique avec un enfant, le thérapeute peut utiliser des instruments accessibles comme des tambours, de petites percussions ou des claviers, ainsi que des applications permettant de composer des rythmes et des boucles. Écrire des chansons est aussi une bonne option : on peut s’essayer à une composition originale ou partir d’une chanson qui existe déjà pour en changer les paroles en fonction de la situation actuelle.

Quels sont les bienfaits de la musique pour les enfants ? (France 3 Normandie, 2017).

Quand je travaillais dans un établissement pour des jeunes en difficulté psychologique, je trouvais utile de combiner activités musicales structurées et improvisations, en particulier avec les patients ressentant de l’anxiété face à une instabilité sociale.

Avoir recours à l’improvisation dans un cadre sûr m’a aidée à être plus à l’aise avec l’idée d’inventer les choses au fur et à mesure. D’ailleurs, c’est une attitude qu’exigent de nombreuses situations sociales.

D’autres avantages ont aussi été mis en avant. Un essai clinique appelé Music in Mind, lancé en Irlande du Nord, a utilisé la musicothérapie pour soigner des enfants et des adolescents ayant des problèmes de comportement et des besoins en matière de santé mentale. Il a montré des progrès dans la communication, l’estime de soi et la manière d’agir en société.

Régulation émotionnelle

D’autres études ont constaté des résultats positifs à l’utilisation combinée de la thérapie cognitivo-comportementale et de la musicothérapie.

En plus du soutien moral qu’elle apporte, la musicothérapie peut aider les jeunes à développer leurs compétences en matière de régulation émotionnelle – le mécanisme qui nous permet d’évoluer dans notre vie quotidienne, de gérer les situations difficiles en ajustant nos réactions aux événements et aux sentiments.

Sous des aspects ludiques, la musique permet aux enfants d’explorer leurs émotions.
Monstera/Pexels, CC BY

Ces compétences sont essentielles pour réduire le risque de problèmes psychologiques ultérieurs et leur développement peut commencer dès la petite enfance par des jeux musicaux interactifs.

Dans ce cas, le musicothérapeute et l’enfant sont chargés à tour de rôle de la musique qui est diffusée et, en ayant le choix d’arrêter ou de laisser la musique continuer, d’en moduler le volume, l’enfant peut observer ce que cela fait de prendre les choses en main.

Cela leur permet également d’explorer comment ce qu’ils ressentent évolue au gré des variations musicales.

Une étude américaine fondée sur cette méthode a montré une amélioration considérable des résultats en matière de régulation émotionnelle, suggérant que le recours à la musique dans des activités ludiques peut avoir des effets très positifs sur les jeunes enfants.

L’écoute de morceaux de musique préférés en vue de modérer l’anxiété n’est qu’un point du spectre d’usages possibles. La musique peut aussi aider à renforcer la résilience des enfants face aux événements défavorables de la vie.

Globalement, elle peut être utilisée comme un outil pour explorer les émotions et mieux les comprendre, la musicothérapie au sens strict étant proposée comme traitement à ceux qui ont besoin d’un soutien clinique plus ciblé. Pour mieux gérer l’anxiété des enfants et des adolescents, peut-être devrions-nous tous prendre en compte ces preuves qui émergent autour des effets de la musique.



Cet article est republié à partir de The Conversation sous licence Creative Commons.

Vous aimerez aussi

Musique | 45 ans plus tard, voici pourquoi le thème musical des « Dents de la mer » inspire toujours la terreur

adrien

Musique | Le crowdfunding peut-il sauver le spectacle vivant ?

adrien

Musique | « Utopia Falls », dystopie musicale d’une jeunesse révoltée

adrien

Musique | Comment une équipe de musicologues et d’ingénieurs en informatique ont complété la symphonie inachevée de Beethoven

adrien

Musique | Les youtubeurs stars : des entrepreneurs créatifs et innovants

adrien

Musique | La fragilisation du secteur événementiel invite à un changement de modèle

adrien