studio-mozart.com
Image default
Vie Pratique

L’UFC-Que Choisir dénonce une explosion des factures d’électricité des Français

Les Français ne sont pas tous égaux face à la crise sanitaire et économique qui frappe le pays. Certains ont pu épargner et placer leur argent judicieusement pour améliorer leur situation financière. D’autres, au contraire, ont perdu emploi et revenus. Pourtant, tous sont concernés par l’augmentation importante et organisée du prix de l’électricité. Un scandale selon l’UFC-Que Choisir.

Comment compenser la baisse de revenu des Français ?

Si l’augmentation du prix de l’électricité paraît particulièrement scandaleuse, c’est notamment parce qu’elle intervient à une période de généralisation de la précarité. Qu’elle soit professionnelle ou déjà financière, cette précarité pèse lourdement sur beaucoup de Français et les demandes d’aides et de soutien aux associations ont explosé.

Bien sûr, certains ménages ont su rebondir, voire profiter de la crise. Ceux qui pouvaient se permettre d’investir un peu d’argent (toujours des sommes qu’ils pouvaient se permettre de perdre, évidemment) dans des marchés comme le forex ont pu profiter de la crise pour gagner parfois beaucoup d’argent.

Théoriquement, les plateformes permettant de faire ces investissements sont accessibles à tous, mais en pratique, les Français n’en ont pas tous les moyens. Impossible d’investir de l’argent que l’on n’a pas. Ceux qui ont pu compenser leur baisse de revenu par ce moyen-là sont donc une minorité.

L’UFC-Que Choisir critique l’organisation du marché de l’électricité

Derrière l’augmentation massive des prix de l’électricité, alors même que la consommation nationale a énormément diminué depuis la pandémie, c’est le scandale de l’organisation du marché que dénonce l’UFC-Que Choisir. Selon l’association de consommateurs, c’est le marché et son organisation manquant de transparence qui seraient responsables de cette hausse importante.

Les premiers concernés seraient les clients EDF, car le fournisseur privatisé depuis quelques années applique à la lettre le tarif réglementé qui augmenté de 50 % en seulement dix ans, passant la facture annuelle moyenne d’un ménage chauffé à l’électrique de 1 000 € à 1 500 € entre 2010 et 2020.

Comment expliquer une telle augmentation ?

C’est bien ce que déplore l’UFC-Que Choisir : expliquer une telle augmentation est extrêmement difficile. Les fonctionnements du marché ne sont pas accessibles aux Français moyens, non pas parce qu’il n’aurait pas les moyens de les comprendre, mais parce que les informations et les méthodes de calcul semblent volontairement complexes pour perdre le consommateur. Impossible alors de choisir autrement qu’avec le prix affiché, qui ne correspond pas toujours à la réalité.

À cela s’ajoute un autre problème : la transition écologique pourrait injustement coûter très cher aux consommateurs. Les impôts des Français ont financé à grands frais le nucléaire. Aujourd’hui, le passage à l’énergie verte serait assuré par l’augmentation des factures. Une situation inique qui ralentit aussi considérablement la transition énergétique pourtant essentielle.